top of page

Comment bien protéger son enfant du soleil en été ?

Le soleil est le faux ami des enfants par excellence. On l’attend toute l’année, on voyage même parfois pour le trouver… mais il faut s’en méfier ! Fragile et vulnérable, la peau de votre enfant est aussi riche d’un capital cellulaire unique qu’il est primordial de protéger. Face aux rayons UV, la peau des enfants se défend moins bien que celle des adultes contre les agressions du soleil et garde pendant de nombreuses années la « mémoire » des coups de soleil. Alors que les coups de soleil de l’enfance font les cancers de la peau de l’adulte, seulement 12 % des parents connaissent ce risque pour leurs enfants.

Comment bien protéger son enfant du soleil ? C’est une question toute simple qui, pourtant, revient sur toutes les lèvres des parents soucieux de la sécurité de leurs enfants .

Découvrez dans cet article nos conseils pour protéger votre enfant de façon simple .



Quels sont les effets des rayons UV sur la santé?


Les Français ont beau dire qu'ils sont au courant des méfaits du soleil, ils ne se protègent pas suffisamment et sous-estiment les risques. Jusqu'à l’âge de la puberté, la peau des enfants et des adolescents est plus fine que celle des adultes et son système pigmentaire encore immature la rend particulièrement vulnérable.

Les défenses de la peau vont se structurer au fur et à mesure de la croissance de l’enfant et seront totalement opérationnelles qu’après la puberté.


En effet, les risques d’une exposition forte et prolongée au soleil de votre enfant sont nombreux.


  • Le coup de soleil : il s'agit d' une brûlure du 1er degré de l’épiderme se manifestant par une rougeur sur la peau et une douleur au toucher.

  • La déshydratation ou l’insolation: elles se manifestent par des nausées, de la fièvre et parfois des somnolences .

  • La kératite: il s’agit d’une inflammation des yeux suite à une trop forte exposition au soleil se manifestant par les yeux rouges et une sensation de picotement

  • L’ophtalmie appelé également le “coup de soleil de yeux" : il s’agit d’une brûlure de la cornée par les UV se caractérisant par une diminution de la vision, des douleurs et parfois un gonflement des paupières.


Au delà de ces réactions immédiates au soleil, des risques importants existent aussi à long terme.

En attaquant la peau fragile de votre enfant, le soleil peut engendrer des mutations génétiques de certaines cellules favorisant ainsi le développement de mélanome mais aussi favoriser l’apparition de certaines maladies ophtalmiques pouvant entraîner la dégradation voire la perte de la vue à l’âge adulte.



Des précautions pour protéger son enfant du soleil


Les études menées montrent que les parents sont conscients des dangers du soleil, mais restent nombreux à ne pas adopter toutes les précautions essentielles. Il est donc essentiel de renforcer la promotion de ces précautions trop souvent oubliées.

Au soleil, seule la combinaison d’un ensemble de précautions garantit une protection efficace.

Ces précautions sont symbolisées dans le « mode d’emploi du soleil » conçu et diffusé par l’Institut National du Cancer depuis 2006.


Évitez les expositions aux heures d'ensoleillement maximum

" Évitez le soleil de 10h à 14h " - à nuancer .

Il s’agit en fait d’éviter de s’exposer pendant les 4 heures autour du midi solaire ( heure où le soleil est au plus haut dans le ciel). Cette plage horaire correspond au moment de la journée où les rayons sont les plus agressifs et donc les risques de coups de soleil ou de chaleur majeurs.


Le midi solaire varie en fonction de la saison et de la latitude du lieu où l’on se trouve.


  • En France métropolitaine en été, il faut éviter de s'exposer entre 12h et 16h car le midi solaire se situe à 14h.

  • Dans les destinations ensoleillées d’hiver, le midi solaire est souvent proche de 12h, il faut donc éviter de s'exposer entre 10h et 14h.


Pour initier les enfants à ce principe, en particulier pour les plus petits qui ne savent pas lire l’heure, vous pouvez jouer au jeu des ombres. Si elles sont courtes : pas de sorties ! Quand les silhouettes s’allongent, il est temps de mettre le nez dehors !

Recherchez l'ombre


Dans toutes les activités de plein air, l ’ombre sera votre meilleure alliée. Outre le « frais » qu’elle offre par rapport aux zones ensoleillées, les UV sont moins violents à l’ombre. Prenez garde toutefois car, même à l’ombre, le soleil est dangereux. Cela n’exclut pas les autres précautions contre le soleil.


Couvrez votre enfant : vêtement, un chapeau et des lunettes à verres filtrants


Tous les vêtements ne protègent pas de façon aussi efficace : la protection varie selon la nature du textile.

Contrairement à un t-shirt ordinaire en coton léger, n'offrant qu'un indice UPF 5 , nos vêtements

anti-UV certifiés UPF 50+. Ils offrent une protection optimal en bloquant plus de 98% des rayons UVA et UVB grâce au maillage très serré des fibres textiles réduisant ainsi le risque de coups de soleil, de vieillissement prématuré de la peau et de problèmes cutanés graves.


Les dermatologues sont unanimes, les vêtements anti-UV sont à ce jour la protection solaire la plus simple et efficace pour se protéger des dommages du soleil.


A la plage ou à la piscine, un maillot de bain anti-UV est une bonne alternative à la crème puisqu’il ne nécessite pas de remettre une dose au bout de deux heures ou après une baignade.

Que vous recherchiez une combinaison anti-UV , un haut anti-UV ou un maillot de bain anti-UV vous trouverez chez Baïnes tout ce qu’il vous faut pour protéger vos enfants des rayons UV lors de vos randonnées, de vos activités sportives ou simplement lors d’un moment calme en extérieur.


Pour compléter, la protection solaire offerte par les vêtements et éviter les risques d'insolation résultant directement de l’irradiation solaire sur la tête et sur la nuque , il est indispensable de porter un chapeau avec des bords couvrants.

Le soleil étant aussi néfaste pour les yeux , veillez à ce que votre enfant garde ses lunettes de soleil sur le nez de préférence norme CE catégorie 3 ou 4 avec des montures bien enveloppantes.


Instaurez le réflexe crème solaire


La crème solaire doit être considérée comme un complément aux autres précautions destinées à protéger les zones découvertes du corps en particulier les oreilles, la nuque, le dessus des pieds et les petits mollets, car même performante, elle ne filtre pas la totalité des UV.


Pour qu’un produit solaire soit efficace, vous devez vérifier 2 critères quand vous choisissez une crème solaire pour votre enfant:

  • La crème doit être à large spectre. Cela signifie qu’elle couvre contre tous les types d’UV : UVA et UVB

  • Son FPS , facteur de protection solaire ou SPF en anglais doit être au minimum de 30 et idéalement de 50 + .


Il est recommandé d’appliquer la crème solaire 30 minutes avant l’exposition au soleil, permettant à la peau d’absorber la crème et d’optimiser sa protection. La crème solaire doit être réappliquée toutes les deux heures, ou plus fréquemment si votre enfant se baigne ou transpire car son efficacité diminue au fur et à mesure de la durée d’exposition.


Hydratez-le régulièrement


En été, et à plus forte raison pendant les périodes de canicule, la déshydratation est un risque qu’il ne faut pas négliger. Les enfants ne ressentent pas forcément la soif et ont tendance à oublier de se désaltérer régulièrement.


Il est important d'être vigilant , voici quelques astuces :

  • Une gourde agréable et personnalisée. Les enfants seront beaucoup plus motivés s’ils ont leur gourde.

  • Les eaux aromatisées encouragent les jeunes enfants à boire.

  • L'hydratation passe aussi par les fruits et les légumes



Que faire si votre enfant a un coup de soleil ?


Malgré votre vigilance, il est possible que votre enfant soit victime d’un coup de soleil.


Il existe plusieurs solutions pour le soulager.


  • Faites couler un bain tiède. Cela l’aidera à ne plus ressentir la brûlure du coup de soleil et tapotez délicatement la zone douloureuse lors du séchage .

  • Pensez à appliquer une bonne dose de crème apaisante sur la zone concernée. Vous aiderez ainsi sa peau à se reconstruire plus rapidement, mais cela prendra quelques jours.

  • Habillez votre enfant avec des vêtements amples pour le soulager et éviter les frictions

  • Veillez à ne pas toucher les cloques qui apparaissent lorsque le coup de soleil est sévère. Vous risqueriez de les percer, et donc d’augmenter le risque d’infection de la peau.

  • Si votre enfant se gratte, protégez les cloques avec des compresses humides ou imbibées de crème hydratante.

Rassurez-vous : ce n’est pas parce que votre enfant a attrapé un coup de soleil qu’il faut immédiatement appeler un médecin. La plupart des coups de soleil sont bénins et superficiels.


Quelques symptômes doivent cependant vous alerter :

  • fièvre ;

  • vvomissements ou nausées ;

  • peau cloquée ;

  • frissons.


Dans ces cas, si votre enfant cumule deux symptômes mieux vaut appeler un médecin. Il pourra vérifier qu’il ne s’agit pas d’un coup de soleil sévère, nécessitant un suivi plus important.


Pour conclure, vous devez toujours montrer l’exemple en appliquant les mêmes règles : votre enfant sera d’autant plus réceptif s’il vous voit faire comme lui. Alors, n’hésitez pas, protégez-vous aussi du soleil ! Vous possédez désormais tous les bons réflexes pour profiter du beau temps en toute sécurité .

Comentarios


bottom of page