top of page

Pourquoi protéger son bébé avec un maillot de bain anti-UV ?

Cette année, pour la première fois, vous partez à la plage ou à la piscine avec bébé. Youpi !

L'arrivée d'un bébé dans la famille est un moment de joie et d'excitation. En tant que parents, notre priorité est de veiller à la santé et au bien-être de notre petit trésor. Lorsque l'été approche et que les températures commencent à grimper, il est important de prendre des mesures pour protéger la peau délicate de son bébé des rayons nocifs du soleil. Un moyen efficace de le faire est d'investir dans un maillot de bain anti-UV pour bébé.

Dans cet article, nous vous expliquerons pourquoi les rayons UV sont si dangereux et comment le maillot de bain anti-UV bébé se révèle être un indispensable pour protéger efficacement sa peau pendant les vacances. C’est parti !



Quels sont les effets des rayons UV sur la peau de bébé ?


Les rayons ultraviolets (UV) émis par le soleil peuvent être extrêmement dangereux pour la peau, en particulier pour celle des bébés. Leur peau est plus fine et plus sensible que celle des adultes, ce qui les rend plus vulnérables aux dommages causés par les UV. Une exposition excessive au soleil peut entraîner des coups de soleil, des irritations cutanées, voire des dommages permanents à long terme. On parle alors de vieillissement prématuré de la peau et/ou d'un risque accru de développer un cancer de la peau à l'âge adulte.


Si nous connaissons tous les dangers des rayons UV sur notre peau, nos gestes réflexes dépendent souvent de nos expériences personnelles. Dans la Team Baïnes, le soleil a toujours été un ennemi. Nous avons tous la peau claire et des souvenirs de vacances au soleil rythmés par les douleurs des coups de soleil et des allergies malgré la vigilance de nos parents. Aujourd’hui, avec l’âge et l’expérience, nous sommes devenus extrêmement vigilants face aux rayons ultraviolets.

Cependant, nous nous rendons compte qu'encore trop souvent les parents ne sont pas assez sensibilisés aux risques solaires pour leurs enfants.


En effet en 2022, le BVA a réalisé pour l’institut national du cancer une étude sur les risques solaires pendant l’enfance. Il indique que 12 % des parents ont identifié l’enfance comme la période la plus risquée alors que 45 % pensent qu’il n’y a pas de période plus dangereuse que d’autres.

Avec plus de 100 000 nouveaux cas chaque année, les cancers de la peau sont les cancers les plus fréquents en France. Leur forme la plus agressive est le mélanome et son nombre de cas a été multiplié par 5 en 20 ans.


Jusqu’à la puberté, nous ne le répéterons jamais assez, l'épiderme est plus fin et le système pigmentaire immature. De ce faut, elle est plus vulnérable aux effets cancérogènes des rayons UV.

Pour prévenir votre nourrisson des risques, il est donc essentiel de protéger la peau mais aussi les yeux de votre bébé. Ainsi, acquérir un maillot de bain anti-UV, un chapeau à larges bords et des lunettes de soleil est quasi indispensable. La crème solaire doit être appliquée sur les parties non couvertes ,et ce, même si bébé est à l’ombre sous un parasol ou sous un arbre. Même si le ciel est nuageux, n'oubliez pas que les UV passent et restent dangereux.



Qu'est ce que le capital soleil ?


Le soleil est un faux ami par excellence pour les enfants. Une exposition excessive non protégée pendant l'enfance augmente fortement le risque de développer des altérations cutanées graves à l'âge adulte. Il faut savoir que le capital soleil diminue beaucoup plus vite pendant l’enfance. Pourquoi ? Parce que la peau n’a pas encore les ressources nécessaires pour se protéger efficacement contre les rayons UV. Ce capital acquis à la naissance est non-renouvelable, c'est pourquoi le capital soleil de l'enfant doit être impérativement préservé.


En effet, celui-ci est limité. À 20 ans, nous l’avons déjà utilisé à 50 % et il diminue progressivement à chaque exposition et encore plus vite à chaque coup de soleil. Lorsque la peau a emmagasiné son quota d’UV maximum, le capital soleil est épuisé et le risque de développer un cancer de la peau augmente.


L'épiderme des enfants conserve, pendant de nombreuses années, la mémoire des coups de soleil. Une exposition aux UV non protégée aura un impact sur sa santé à l'âge adulte. Il est donc important d'être vigilant quant à la dangerosité des rayons UV et ce dès le plus jeune âge.



Pourquoi le maillot de bain anti-UV se révèle être la meilleure protection solaire pour son bébé ?


Les parents ont le pouvoir d'inculquer de nombreuses leçons de vie à leurs enfants, se brosser les dents deux fois par jour, manger des légumes, ne jamais fumer...

Une action vitale de plus à ajouter à ces basiques : protéger sa peau du soleil. En raison de leur peau délicate, les dermatologues déconseillent l'utilisation d'un écran solaire sur les bébés de moins de 6 mois. Ils préconisent l'utilisation de combinaison anti-UV ou de lycra anti-UV.


Un maillot de bain anti-UV offre une protection efficace à la peau de votre bébé. Ces maillots sont fabriqués à partir de tissus spéciaux qui bloquent les rayons UV nocifs, offrant ainsi une barrière physique entre la peau délicate de votre bébé et le soleil. L'inconvénient des crèmes solaires, c'est qu'elles doivent être régulièrement réappliquées et peuvent être irritantes pour la peau sensible des nouveaux-nés. Les maillots de bain anti-UV offrent une protection continue tout au long de la journée. Ces derniers se révèlent aussi utiles contre d'autres facteurs nuisibles tels que le sable, l'eau salée et les irritants potentiels présents dans l'environnement extérieur.


En plus de protéger contre les rayons UV, les maillots de bain anti-UV offrent également d'autres avantages. Ils sont souvent fabriqués à partir de matériaux à séchage rapide. Cela signifie que votre enfant restera confortable même après avoir joué dans l'eau.


Il est important de noter que même avec un maillot de bain anti-UV, il est toujours recommandé de prendre d'autres mesures pour protéger votre bébé du soleil. Cela inclut l'utilisation d'un écran solaire adapté aux bébés sur les parties non couvertes du corps, comme les bras, les jambes et le visage. De plus, il est conseillé d'éviter de sortir au moment où le soleil est le plus fort, généralement entre 10h et 16h.



Comment choisir un maillot de bain anti-UV pour son bébé ?


Paula combinaison anti-UV bébé recyclé et UPF50+ marque française

Le critère essentiel à prendre en compte lors de votre achat, c’est bien sûr l’indice de protection du vêtement. Cet indice, l’ UPF (ultraviolet protection factor), est mesuré avec une échelle allant de 15 à 50. Lorsque vous achetez une protection anti-UV, ne vous posez pas de questions et prenez automatiquement l'indice le plus élevé. L’UPF50+ assure une protection optimale. En effet, ce sont 98% des rayons UV qui sont bloqués.


Soyez également vigilant à la matière dans laquelle est fabriquée le vêtement. Privilégiez un maillot de bain avec la certification écologique OEKO-TEX Standard 100 et une densité supérieure à 190 g/m² . Cela garanti sans traitement chimique et nocif pour la peau de votre enfant mais aussi pour l’environnement.


Petit détail pouvant avoir son importance : soyez regardant sur la manière dont s’enfile la combinaison anti-UV ou le haut anti-UV. Préférez un modèle avec des pressions, des cols extensibles ou des ouvertures à zip plus faciles à enfiler et enlever.



Ce qu'il faut retenir :


Protéger la peau de votre bébé des rayons UV est essentiel pour sa santé et son bien-être. Un maillot de bain anti-UV est un moyen pratique et efficace de le faire. En investissant dans un maillot de bain anti-UV de qualité, vous offrez à votre bébé une protection supplémentaire contre les dommages causés par le soleil. Cet investissement lui permet de profiter pleinement des joies de l'été en toute sécurité.



Bonus : Ma TO-DO LIST pour des vacances au soleil avec bébé

  • Un maillot de bain anti-UV certifié UPF50+ ;

  • Des lunettes de soleil spécialement conçues pour bébé ;

  • Un chapeau à larges bords ;

  • Des petites sandales pour qu’il puisse marcher dans le sable sans se blesser et se brûler ;

  • Un parasol et une ombrelle ;

  • Une crème solaire à fort indice UV (à renouveler toutes les 2 heures, au moins, après la baignade).










bottom of page